Partager l'article sur

Article publié le 16-11-2017 sur http://www.therollingnotes.com

De l’urgence de devenir « Data Centric »

J’assiste depuis ce matin au salon Data Marketing à Paris, où un important nombre de professionnels actifs sur le sujet se sont réunis pour partager l’avancement des méthodologies et des technologies dans ce domaine.

J’ai pensé qu’un petit partage pour les équipes marketing et les professionnels, à travers The Rolling Notes, pourrait être apprécié. ????

L’expression Data Marketing fait partie de celles qui regroupent un très large spectre de contenus, de sens, de technologies et de méthodologies, sans forcément être réellement comprise par les publics concernés, et je me permet de reprendre pour illustrer mon idée la fameuse métaphore de Dan Ariely, professeur de psychologie et d’économie comportementale, qui disait « Le Data Marketing, c’est comme le sexe chez les adolescents : (1) tout le monde en parle, (2) personne ne sait vraiment comment le faire, (3) tout le monde pense que tout le monde le fait, et donc (4) tout le monde prétend le faire ».

Sous nos cieux, cette métaphore me semble plus adaptée au « Digital » comme on l’appelle chez nous, mais elle sera également adaptée à ce sujet dans très peu de temps. Le temps qu’il soit découvert et exploité par certains acteurs de la profession ???? … mais revenons à notre sujet.

Ce salon est l’occasion de vérifier que le sujet évolue en maturité, que les femmes et hommes de marketing se soucient véritablement de toutes ces transformations que l’évolution technologique injecte au forceps à leur fonction et qui en modifie en substance, le contour et la pratique.

Jamais par le passé, le marketing n’a eu l’opportunité de réaliser concrètement le rêve du 360° et du centrage sur le client que pendant ces quelques dernières années.

Je parle de véritable 360°, pas des mensonges qui sont souvent vendus aux clients, dans tous les pays et pas seulement chez nous, à l’occasion d’une campagne tactique isolée de toute construction systémique…

Avec une combinaison de technologies, dont la maturité évolue à très grande vitesse, ce rêve semble devenir peu à peu accessible aux entreprises audacieuses et innovantes qui comprennent :

  1. L’importance de la data dans leurs stratégie de conquête et de fidélisation.
  2. L’utilité de l’intégration entre les systèmes de captation de cette data en remplacement de schémas de fonctionnement en silos isolés et sans communication : des datas éparpillées aux datas centralisées et exploitables.
  3. La valeur apportée par la réconciliation des informations extraites de la relation dans l’univers digital avec celles issues de l’expérience physique ou commerciale.
  4. L’importance de l’idée de partager leurs données avec d’autres, sous forme anonyme bien évidemment pour bénéficier en retour des enrichissements de leurs données via ces mêmes autres (Data Second and Third Party) pour améliorer la qualité globale de leur data et de leur variables d’action par voie de conséquence.
  5. L’urgence de remettre à plat les compétences de leurs équipes marketing et leur organisation en conséquence.
  6. L’impérieuse nécessité de démarrer leur courbe d’apprentissage de ce nouveau monde le plus rapidement possible, par itérations d’expérimentions, car tout change à une plus grande vitesse depuis le retour en force de l’intelligence artificielle, et plus spécifiquement du machine learning.

Au salon, les fournisseurs de technologie et de conseil s’excitent sur ces sujets, et chacun essaie bien évidemment de proposer des solutions « magiques » qui permettront au retardataires de rejoindre le mouvement, et on comprend bien que même ici, ce sont des sujets nouveaux, pour une partie d’entre eux, et que peu de personnes commencent réellement à comprendre la bonne approche pour aborder le virage des ruptures nécessaires pour en tirer profit.

Ce que je retiens avec insistance, et qui vient nourrir mes convictions et les renforcer, c’est que pour être centré client demain, et espérer atteindre le rêve du 360°, il faut commencer par devenir centré data aujourd’hui, et c’est un chemin inévitable pour toute entreprise qui souhaite continuer à comprendre son environnement et à y agir avec des résultats.

Je n’ai pas voulu volontairement bassiner les lecteurs avec les mots clés du sujet, une simple recherche autour de l’expression « data marketing » suffit pour comprendre le sujet, si on se donne la peine de lire bien entendu ???? … j’ai voulu à travers cet article sensibiliser à l’urgence de s’y intéresser, et j’espère avoir attiré la curiosité des certains ????

Demain sera un autre jour de découverte et d’apprentissage… supervisé par mon cerveau et non par une intelligence artificielle ????

Depuis Paris.

 

Archipel Digital Article publié sur http://www.therollingnotes.com